Vendredi 19 mai 2017
Restitution scénique de l'APTE de l'ADALEC

Depuis 2014, l'ADALEC (Association Douvrinoise d'Action Laïque pour l'Education et la Culture), affiliée à la Ligue de l'Enseignement du Pas-de-Calais et présidée par M. Michaël Caron, organise et gère l'Atelier de pratique Théâtrale pour les Enfants (APTE). De 10 en 2014-2015, le nombre des inscrits est passé à 32 pour la saison 2016-2017. De septembre à mai, trois groupes d'enfants participent chacun à une séance hebdomadaire (le mercredi après-midi) animée par Mme Mélissandre Fortumeau, Comédie professionnelle. Le but est de présenter une restitution scénique à l'attention des familles.

La dernière restitution scénique a eu lieu à la Salle des fêtes Lirdeman ; elle était ouverte à tous. D'ailleurs, plus de 120 personnes ont assisté à cette double représentation. En effet, le Groupe des "Petits & Moyens" ont présenté une adaptation d'un conte de Mme Nathalie Papin, écrivaine française, considérée comme une auteure contemporaine majeure dans le domaine du théâtre pour la jeunesse. Il s'agissait de : "Le Pays de rien". Comme pour toutes les bonnes histoires, cela débutait ainsi : "Il était une fois un pays où régnait un Roi. Comme tous les rois, il faisait des guerres et il veillait sans cesse au bon ordre de son royaume. Mais ses guerres à lui étaient étranges. Il chassait les cris, les larmes, les couleurs, les soupirs, les rêves et ils les enfermaient dans des cages. Peu à peu, tous désertèrent son royaume. Tous, sauf sa fille qui ne supportait plus d'être princesse du pays de rien. Un jour, elle se révolta contre son père bien-aimé".

Ensuite, les deux Groupes des "Grands" ont à leur tour présenté une autre adaptation de la même auteure : "Yolé tam gué".  Quelque part, une guerre s'achève et on ne voit plus rien sinon un désert et, dans ce désert, un trou, et de ce trou sortent des enfants. Ils sont seuls au monde, comment survivre ? Ils décident de se préparer et de rapporter chacun quelque chose : un nuage, des fourmis, des graines et même une montagne. Une "vieille dame" et une chanson les accompagnent dans leur quête.

La restitution scénique s'est achevée par la remise de lettres de félicitations et le partage d'un buffet froid.