Fédération nationale des jardins familiaux - JDF
dits "jardins ouvriers"
Ligue française du coin de la terre et du foyer
Délégation de Valenciennes - Secteur de Douvrin


 

Correspondant local
Secteur de Douvrin, Wingles & environs

puce M. Jean-Pierre Dubois - Tél. : 03.21.40.10.46

Pour contacter le
correspondant local

Adresse - Correspondant local
puce 34, rue Florent Evrard

Ancien correspondant local

puce M. Lucien Bossart

Siège social

puce 40, rue d'Aulnoy - 59300 VALENCIENNES

Histoire
puce

1896 : L'abbé Jules Lemire, député du Nord, fonde la Ligue Française du Coin de Terre et du Foyer, dont le but est de mettre un coin de terre à disposition des ouvriers pour y cultiver les légumes nécessaires à la consommation de leur foyer. Cette œuvre à caractère social se développe rapidement.

puce

1921 : La Ligue du Coin de Terre est érigée en Fédération Nationale des Jardins Ouvriers.

puce

1952 : Le terme de jardins ouvriers est abandonné et la Ligue du Coin de Terre, tout en conservant son nom d'origine, devient Fédération Nationale des Jardins Familiaux (FNJF).

Objet
Rôle social
puce

Lieux de convivialité et d'échange , les jardins familiaux créent et renforcent des liens sociaux dans les quartiers des villes

puce

Lieux de rencontre et de cohabitation de personnes d'origines diverses, les jardins familiaux contribuent à la politique d'insertion et d'intégration sociale

puce

Espaces bien délimités gérés en association, les jardins familiaux sont une école de citoyenneté

puce

Les jardins familiaux mettent en œuvre une véritable solidarité inter-générations

Rôle environnemental
puce

Les jardins familiaux réinstallent la nature au cœur de la cité

puce

Les jardins familiaux requalifient les espaces délaissés par une réappropriation créative

puce

Les jardins familiaux sont devenus des espaces de respiration et de repos visuel nécessaire à tous

Rôle éthique
puce

Les jardins familiaux redonnent le sens du temps à travers le rythme des saisons, tant pour le jardinier que pour celui qui le regarde

puce

Les jardins familiaux permettent de retrouver la valeur du geste ainsi que le sens du travail et de l'effort

puce

Les jardins familiaux remettent les citadins en contact avec la réalité du monde vivant face au vertige du virtuel


Cotisation
Périodicité annuelle
puce 20€00
puce 44€00 avec l'abonnement à la revue

Activités

puce

Vente de graines & plants, livrés gratuitement à domicile

puce

Diffusion de la revue "Pour nos jardins"

puce

Information sur les activités de jardinage et d'horticulture


Manifestations annuelles

puce

Tenue d'une conférence avec un professeur de jardinage et tirage d'une tombola gratuite - Douvrin - Février

puce

Fête de l'endive - Février - Haisnes

puce

Salon de la nature - Cambrin - Avril

Le jardin du cheminot

Correspondant local

puce Monsieur Gérard Henry - Tél. : 03.21.79.82.96

www.jardinot.fr


Objet
puce

Créé en 1942, Le Jardin du Cheminot s'est donné pour vocation d'insuffler à ses adhérents le goût de la nature, le respect de l'environnement, le sens de l'amitié et de la solidarité en créant ses propres jardins familiaux et collectifs.
L'association est membre fondateur du Conseil National des Jardins Collectifs et Familiaux - CNJCF.

puce

D'abord réservé au monde ferroviaire, le jardin du Cheminot s'est récemment ouvert à toute personne souhaitant participer aux activités proposées par l'association

Siège social - Correspondant local
puce 6 bis, rue Pasteur
 
Cotisation
puce 19€50 / An - Avec abonnement au magazine
puce 12€50 / An - Cheminots
puce 12€00 / An - Abonnement simple

Activités

Les centres de jardins
familiaux et collectifs

Avec ses propres moyens d'étude et de conception, le jardin du Cheminot continue à développer sa principale activité : la création de centres de jardins familiaux et collectifs. Pour cela, il acquiert en propre des terrains souvent non viabilisables, en loue à la SNCF, à RFF, ou développe des projets en partenariat avec les collectivités locales qui lui confient ensuite la gestion du centre de jardins. Ainsi, un à deux nouveaux centres voient le jour chaque année.

Ses cinquante centres de jardins existants offrent plus de 4000 parcelles cultivables à ses adhérents et de nombreux projets sont à l'étude pour répondre à une demande toujours plus forte.

L'animation de ces centres par les bénévoles de l'association vise à développer la convivialité, l'entraide et le partage des différences en gommant les barrières sociales ou culturelles. Ils deviennent de ce fait facteur d'insertion, de développement et d'équilibre social.

Actions d'insertion, éveil des jeunes au jardinage et développement durable

Dans tous les nouveaux centres de jardins familiaux créés par le Jardin du Cheminot, des parcelles sont réservées aux plus défavorisées, que ce soit sur la plan matériel (attributaires du Revenu minimum insertion), physique (personnes handicapées ou à mobilité réduite) ou psychique (autistes, dépressifs profonds).

Les différentes actions sont organisées sous couvert de conventions avec les collectivités régionales, départementales ou locales.

Le partage des "bonnes pratiques" et
la vocation pédagogique

Le magazine bimestriel "La vie du jardin et des jardiniers" renforce le rôle éducatif de l'association. Conçu entièrement par le Jardin du Cheminot, il offre des articles complets sur le jardinage, l'horticulture et l'apiculture, ainsi que des conseils sur l'utilisation raisonnée des produits phytosanitaires et les notions nécessaires au jardinage biologique. Fleuron de l'association, cette publication est connue et reconnue du monde de l'horticulture. Des voyages à thème horticole en France et à l'étranger, organisés par l'association, y sont également proposés.

Des publications multimédia complètent l'offre pédagogique de l'association : site internet, DVD pédagogiques.

L'association contribue aussi à la diffusion et savoir-faire horticoles par l'organisation :

puce

de cours de jardinage et d'initiation à la taille, à la greffe dans des vergers-écoles

puce

d'initiation à l'apiculture dans les ruchers-écoles

puce

d'animation d'ateliers de découverte des activités horticoles effectués dans les centres de jardin et les centres de vacances

L'activité jardinage proposée par nos bénévoles dans les écoles participe aux projets pédagogiques des enseignants. Ces actions sont toutes mises en œuvre dans un esprit de compréhension et de préservation de l'environnement.

Protection de l'environnement

Le désir d'un meilleur respect du milieu naturel a amené le Jardin du cheminot à créer un "Comité d'orientation et d'environnement". Composée d'experts de l'environnement et de la nature reconnus dans leur domaine, cette instance travaille à la diffusion de conseils visant à un jardinage raisonné plus respectueux de la nature. Le fruit de ces réflexions est publié sous forme de fiches thématiques "Jardinons nature" diffusées aux adhérents.

Tous les adhérents du Jardin du Cheminot bénéficient en outre d'un service d'assistance-conseil, assuré par les experts de l'association. Chacun peut ainsi être conseillé pour son potager, son jardin d'agrément mais aussi les plantes d'intérieur et plantations en balcons et terrasses.

L'apiculture doit rester associée au jardinage et à l'arboriculture. le Jardin du Cheminot encourage cette tradition en offrant des structures d'accueil pour l'initiation et le perfectionnement à la pratique apicole : encadrement national des comité locaux apicoles et des apiculteurs isolés, intégration de ruchers collectifs dans ses centres de jardins familiaux, articles spécialisés dans son magazine, journées de formation.

Répartitions de fournitures horticoles

Les adhérents du Jardin du Cheminot bénéficient d'une répartition de fournitures horticoles de qualité sélectionnées pour leurs besoins, essentielles à la pratique du jardinage, à l'entretien du verger, au fleurissement et à l'ornement, à l'embellissement des balcons, terrasses et intérieurs.

Les relations internationales

Le Jardin du Cheminot est ouvert vers l'Europe et le monde. Il entretient des rapports constructifs avec ses homologues allemands, autrichiens et belges. Au-delà des jumelages opérés entre centres de jardins, la législation européenne et l'harmonisation des droits des différents états sont au cœur des préoccupations de tous.